La balalaïka

 

Retour à l’entrée du musée des instruments

Visiter les percussions

Visiter les vents

Visiter les cordes

Tour du Monde dans un fauteuil

MUSEE.html
Orchestre_de_chambre_de_Lausanne_%26_Jean_Duperrex.html
Corde.html
Percu.html
Vent.html

Retour au cours de musique

Musique.html

Cette balalaïka ‘Mockba 80’

a été réalisée en 1980 en marge des jeux olympiques de Moscou.

Comme la guitare, la balalaïka est un instrument de musique à cordes pincées de la famille du luth. Sa caisse de résonance est triangulaire. Le mot balalaïka vient du russe ‘balakat’, qui veut dire bavarder, plaisanter. Elle peut se jouer au doigts mais le plus souvent avec un plectre. On en trouve de toutes les tailles. La plus courante, la balalaïka prima, compte trois cordes, deux accordées en mi et la troisième en la.

Tessiture de l’instrument

Accordage de l’instrument

Anatomie de l’instrument

Modulation du son

Les instruments de la même famille

Classification

La balalaïka est un instrument typiquement russe. L'ancêtre de la balalaïka (la domra) avec une caisse arrondie avait été introduite en Russie par les Tartares au 16e siècle. Lors de la ‘révolution du sel’ en 1648, le tsar Alexis 1er interdit de jouer ou de posséder un instrument de musique. Les musiciens furent persécutés: la domra disparut pour un temps et la balalaïka fut inventée (l’instrument était plus facile à fabriquer par des amateurs).

Histoire

La caisse de résonance est typique avec sa table de forme triangulaire.

Les 2 cordes de Mi à l’unisson permettent une technique de jeu spéciale: le pouce de la main gauche joue un grand rôle (contrairement à la guitare).

La corde est mise en vibration en la pinçant ou en la grattant. La hauteur du son dépend de la longueur de la corde, de sa tension et de sa masse linéique. Pour accorder l’instrument on tend plus ou moins les cordes en tournant les chevilles.

Émission du son

Pour changer la hauteur du son, il faut racourcir la portion de corde vibrante en pressant la corde contre le manche. La touche est la partie du manche dans laquelle les frettes sont incrustées. Elle est faite d’un bois très dur car elle doit supporter le contact répété avec les cordes sans s’user.

Le ukulele
4 cordes en nylonfile://localhost/son%20Ukulele-196.mp3
Gembri
Maroc
Instruments des Gnawas, descendants des esclaves noirs.
Les 3 cordes sont tendues au moyen de grosses chevilles à travers le manche cylindrique de bois. La caisse de résonance peut être de différentes matières. Le chevalet est posé sur la peau tendue d’un animal.Balalaika_files/son%20Gembri%20Duperrex.mp3

Baglamas

Naxos, Grèce

3 x 2 cordes métalliques Ré-la-ré


C’est une version réduite du bouzouki trichordo (il existe une version moderne du bouzouki à 4 x 2 cordes). Les ancêtres de ces instruments remontent à l’époque byzantine et même plus loin puisque le tambûr assyrien existait déjà vers 900 ans avant J.-C. Il n’avait par contre pas de frettes.

La guitare

6 cordes en nylon

chez les anglosaxons

Mi

Mi

La

Elle possède 3 cordes avec un accordage:

E

E

A

on dit

chez les anglosaxons

Mi

Mi

La

Elle possède 3 cordes avec un accordage:

E

E

A

on dit

La balalaïka prima a une tessiture de 2 octaves: de E3 à E5

Matériaux

La table d’harmonie est en bois (bouleau, épicea).


Le manche est fait d’un bois plus dur (érable).


Les chevilles et les frettes sont en métal.


Les 2 cordes de MI sont généralement en nylon.


La corde de LA est généralement en acier.









Balalaika_files/Saxophones%20Duperrex.pdf
Balalaika_files/balalaika%20Duperrex.pdf