La fujara

 

La fujara fait partie des instruments à vent (ou aerophones). On trouve dans sa famille proche toutes sortes de flûtes à bec. Le bec sert à canaliser l’air pour l’envoyer sur le biseau. Ce bec peut être plus ou moins long.

Fujara_files/son%20moceno.mp3
Fujara_files/son%20fujara.mp3

Sonogramme : pour VOIR le son de la fujara

Retour à l’entrée du musée des instruments

Visiter les percussions

Visiter les vents

Visiter les cordes

Tour du Monde dans un fauteuil

MUSEE.html
Tour_du_monde_dans_un_fauteuil.html
Corde.html
Percu.html
Vent.html

Une rallonge permet de souffler l’air sur le biseau en haut de la flûte. On obtient différents sons en utilisant les 3 trous et en soufflant plus ou moins fort.

Tessiture de l’instrument

Fabrication de l’instrument

Principe de fonctionnement

Anatomie de l’instrument

Les instruments de la même famille

Classification

En travaux

Il existe même dans les Andes un instrument semblable à la fujara qui s’appelle Moceño.

Cette flûte est traditionnellement pentatonique mais on la trouve aussi en mode diatonique.


On en trouve de toutes les tailles : cet exemplaire a une longueur de 75 cm.

La fujara ( prononcer “fouyara” ) est une grande flûte de berger. Cet instrument traditionnel de Slovaquie est inscrit sur la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO.

On trouve différentes tailles de fujara en Slovaquie. Mais l’instrument le plus emblématique est en sol, d’une longueur de 170 centimètres. L’instrument présenté ici a été réalisé par Jan Sulik. Il  peut se démonter en 2 parties au niveau d’une bague de laiton.

3 trous

bague de laiton

ligature de cuir

bague de laiton

liège

ligature de cuir

embouchure (arrivée d’air)

biseau

Retour au cours de musique

Musique.html

Émission du son

mailto:jeanduperrex@bluewin.ch?subject=Courrier%20du%20site