le hang

 

Le hang est un instrument biconvexe. Il est formé par l’assemblage de deux dômes métalliques d’un diamètre de 54 cm. Chaque dôme est réalisé par l’emboutissage d’une tôle d’acier spécial. Mon exemplaire qui date de 2005 est accordé selon un mode oriental : le Hijaz. Les bosses concaves périphériques forment une suite de 8 notes: ré _ mib _ fa# _ sol _ la _ sib _ ré. La bosse convexe centrale est une basse accordée une quarte en dessous (ici un la) . Elle a reçu le nom de DING par les inventeurs.

Dessus

Le trou central se joue comme le ‘udu’ africain ou le ‘ghatam’ indien qui sont des instruments dérivés de la cruche-à-eau. Il émet une basse profonde qui est appelée GU (prononcer gou) par les inventeurs.

Sonogramme du hang:

comment voir le son?

Un hang dans l’orchestre classique...

Le hang est un instrument de percussion idiophone mélodique. C’est un instrument “double”. Sa face supérieure permet de jouer 9 notes de hauteur définie comme un steel pan auquel il est apparenté. Sauf qu’il se joue avec les mains (hang signifie “la main” en dialecte bernois) et non avec des baguettes. Sa face inférieure comprend une large ouverture circulaire (le GU) qui permet un jeu proche du ghatam (pot en terre cuite indien).

Retour à l’entrée du musée des instruments

Visiter les percussions

Visiter les vents

Visiter les cordes

Le hang est un instrument de percussion. Lorsqu’on frappe la note “sol”, le métal se met en vibration : c’est l’attaque du son.

attaque

temps

0 s   

1 s   

2 s   

la fréquence principale correspond à la note “sol 3”.

Elle sonne avec plus d’intensité (rouge)

2 fréquences secondaires plus aiguës que la note “sol”

extinction d’une fréquence

Le son est assez court: l’onde est amortie après 2 secondes.

Le hang ne produit pas que la fréquence principale (le sol). On voit d’autres fréquences, moins intenses, qui s’éteignent à des instants différents. La richesse du son vient de là.

Si le hang ne produisait que la fréquence principale, on entendrait un sol aussi triste qu’un bip de téléphone. L’onde ressemblerait à une sinusoïde parfaite (en rouge).




L’addition des autres fréquences (en bleu) donne une onde résultante bien plus complexe (en jaune) et aussi plus riche.

Sol

fréquence secondaire plus grave que la note “sol”

l’attaque est un mélange de fréquences entre 0 et 4000 Hertz. Elles s’éteignent très rapidement sauf 4.

Fréquence

[ Hz ]

Fréquence

[ Hz ]

cette fréquence est celle qui persiste le plus longtemps. On l’entend très bien vers la fin de l’enregistrement: cette harmonique est un “sol4”, l’octave supérieur de sol3.

Tour du Monde dans un fauteuil

MUSEE.html
Tour_du_monde_dans_un_fauteuil.html
Corde.html
Percu.html
Vent.html

Anatomie de l’instrument

Les notes sont sculptées en martelant la tôle d’acier avec un marteau dont la table est légèrement arrondie. La forme de la “bosse” ainsi que la tension dans le métal permettent de définir non seulement la hauteur de la note mais aussi sa richesse spectrale (son timbre).

ding

1

3

5

2

4

6

8

9

7

1     2   3   4   5   6   7   8   9

Dessous

GU

Classification

Retour au cours de musique

Musique.html

Tessiture de l’instrument

Accordage de l’instrument

Les instruments de la même famille

Modulation du son

Émission du son

Histoire

Matériaux

Résumé de la page

le hang ‘Hijaz’

Hang_files/Hang%20Hijaz%20Duperrex.pdf
mailto:jeanduperrex@bluewin.ch?subject=Courrier%20du%20site

Le hang a été inventé par Sabina Schärer et Felix Rohner en l’an 2000 dans leur atelier PANArt à Bern. Il est le fruit de 20 ans d’expérience dans la construction et l’accordage des steelpans de Trinidad.

Le métal qui constitue le hang est un acier spécial. L’acier est un alliage de fer ( environ 99 % Fe) et de carbone (environ 1 % C). Il a reçu en plus un traitement spécial, la nitruration, qui consiste à diffuser de l’azote (symbole chimique N) dans le métal afin d’améliorer sa dureté et ses qualités acoustiques.

Mon hang est accordé selon un mode oriental :  ré _ mib _ fa# _ sol _ la _ sib _ ré.

La bosse convexe centrale, le DING est une basse accordée une quarte en dessous (ici un la).

ding

La hauteur des sons est définie au moment de l’accordage de l’instrument. Cependant on peut modifier le timbre de chaque note lors de la percussion.


En jouant avec des parties différentes de la main et des doigts, on obtient des sons plus ou moins doux. Une sonorité claire, riche en harmoniques aiguës, sera obtenue en frappant avec les parties osseuses des doigts (le côté de l’articulation du pouce par exemple). Des zones plus rembourrées (tissus mous, muscle) donneront des sons plus chauds.


On peut aussi jouer sur la longueur du son en laissant vibrer le métal ou en étouffant le son.

la surface légèrement arrondie

permet de de frapper la tôle sans la déchirer.

Steel Pan ou Steel drum

Tambour métallique, Panart, Berne

Diamètre 66 cm

Gamme pentatonique

Détail

Un steel  pan dans un orchestre classique ...

Hang_files/son%20hang%20up.mp3
Bore Pan
Tambour métallique
Philippe Maignaut, France
Diamètre 66 cm
Gamme chromatiqueHang_files/son%20Steel%20pan%20Duperrex.mp3
Hang_files/son%20hang%20up_1.mp3
Hang_files/son%20hang%20down.mp3
gamme orientale ‘Hijaz’Hang_files/son%20hang%20gamme_1.mp3